Subventions régionales

Pacifique, 2016

Les subventions régionales du programme BID visent à établir ou solidifier des collaborations internationales qui augmentent la mobilisation des données de biodiversité.
Ces recommandations sont disponibles en anglais, en français et en espagnol, la version anglaise faisant autorité. Elles sont destinées à aider les soumissionnaires à compléter le formulaire fourni pour les notes conceptuelles. Les questions d’ordre général peuvent être transmises à BID@gbif.org.

Procédure de soumission

La date limite pour soumettre les notes conceptuelles initiales pour l’appel Pacifique est le 10 November 2016.

  • Les candidatures doivent utiliser le formulaire fourni pour les notes conceptuelles et être transmises à BID@gbif.org avant le 10 novembre 2016 à 9h00 du matin CET / 8h00 du matin UTC/GMT.
  • Les partenaires (confirmés) du projet doivent être placés en copie lors de la soumission de la candidature.
  • Une déclaration de soutien d’un représentant du GBIF doit être inclue à la soumission sous forme de pièce jointe au courriel de soumission.
  • Les candidatures doivent être soumises en anglais et en utilisant le formulaire (template) approprié. Si vous avez besoin d’aide À ce sujet, veuillez contacter BID@gbif.org dès que possible, et dans tous les cas avant le 20 octobre 2016.

Veuillez noter que le jury n’étudiera pas les candidatures tardives ou incomplètes.

Objectifs

Les objectifs spécifiques des subventions régionales de mobilisation de données au sein du programme BID sont :

  • Etablir ou renforcer des collaborations internationales visant à la mobilisation des données de biodiversité.
  • Augmenter la quantité de données sur la biodiversité disponibles, pendant et après la période couverte par la subvention.
  • Utiliser des données sur la biodiversité pour répondre aux priorités en matière de conservation.

Le programme BID dans son ensemble vise à atteindre deux objectifs-clé :

  1. Améliorer les capacités pour une mobilisation et une utilisation efficace des informations sur la biodiversité.
  2. Augmenter la disponibilité des sources d’information et guides de bonnes pratiques pour la mobilisation et l’utilisation des informations sur la biodiversité dans les politiques-clé.

Critères d'évaluation

Les propositions seront évaluées selon les critères suivants:

  1. Alignement du projet avec les objectifs et priorités de BID.
  2. Alignement du projet avec des besoins clairement formulés dans la proposition en terme d’informations sur la biodiversité et de développement des capacités.
  3. Complémentarité des contributions du projet aux besoins régionaux en matière de données.
  4. Probabilité du projet à générer des exemples de bonnes pratiques pour l’utilisation des données de biodiversité lors de la prise de décision.
  5. Quantité, qualité et pertinence des données de biodiversité proposées pour la mobilisation, avec une priorité donnée aux projets proposant des données liées aux zones protégées, aux espèces protégées et aux espèces exotiques envahissantes.
  6. Niveau de support institutionnel et rapport coût-efficacité des activités proposées, et équilibre entre le niveau de financement demandé à BID et le cofinancement des partenaires du projet.
  7. Valeur ajoutée anticipée des livrables du projet au contexte national ainsi qu’à la (plus large) communauté GBIF.
  8. Choix et a complémentarité des partenaires du consortium. Une préférence est donnée aux projets incluant la participation confirmée d’un réseau diversifié de détendeurs et d’utilisateurs de données.

A NOTER : Les propositions complètes seront également évaluées sur a) les capacités de gestion de projet de l’équipe de coordination, basé sur leurs expériences précédentes b) la conception du projet et l’étude de risques c) les plans de suivi et d’évaluation prévus et d) le plan de durabilité.

Durée des projets

Les projets choisis pourront commencer leurs activités dès avril 2017.

Le projet peut durer jusqu’à 18 mois, et devra être terminé en septembre 2018, avec une période d’évaluation et de rapportage finale de trois mois, fin en décembre 2018.

Les bénéficiaires devront avoir clôturé tous les projets au 31 décembre 2018.

Financement

Un minimum de trois partenaires issus de différents pays ACP ou territoires de la zone Pacifique doivent être impliqués dans le consortium. Le coordinateur du consortium et au moins un autre partenaire doivent être basés dans un pays éligible de la zone ACP des Pacifique. Chaque partenaire peut recevoir jusqu’à 20.000 €, et le coordinateur du consortium peut recevoir jusqu’à 10.000 € supplémentaires pour effectuer les tâches de coordination.

Les consortiums peuvent éventuellement inclure un seul partenaire extérieur à la région. Les institutions basées dans des pays hors de la région peuvent demander jusqu’à 10.000 € de financement du programme BID en tant que partie prenante d’un consortium régional.

Les institutions basées dans les pays ayant une éligibilité limitée peuvent demander jusqu’à €10.000 de financement du programme BID seulement si a) leur consortium régional inclut un partenaire basé dans l’un des pays suivant : Kiribati, Samoa, Timor-Leste, Tuvalu ou Vanuatu, et b) sont les seuls partenaires du consortium régional à ne pas être basés dans la région des Pacifique.

Pendant toute la durée du programme BID, le montant maximal total de financement pour un partenaire donné est de 60.000€.

Types d’activités pour les subventions régionales

Regional grants must include activities contributing to each of three component categories. Each category presented below includes a non-exclusive list of possible types of activity:

1. Etablir ou renforcer des réseaux visant à supporter la mobilisation de données à long terme et le partage de données entre institutions :

  • Evaluer les besoins des détendeurs et des utilisateurs de données via une enquête ou une étude de façon à développer une stratégie pour le consortium.
  • Organiser des ateliers régionaux pour promouvoir la collaboration entre institutions.
  • Formaliser des partenariats via des accords institutionnels, des politiques de partage de données et un soutien public aux stratégies de mobilisation.
  • Adopter un processus de publication de données, éventuellement en installant les outils informatiques de publication tels que le GBIF Integrated Publishing Toolkit)
  • Former les gestionnaires de données et le personnel des collections d’institutions-clé détentrices de données à la mobilisation et la gestion des données, par exemple via des ateliers permettant de disséminer la connaissance acquise lors des deux ateliers BID de renforcement des capacités

2. Activités visant à la mobilisation de données sur la biodiversité pertinentes pour les espèces protégées, les espèces exotiques envahissantes et/ou les espèces menacées

  • • La compilation d’inventaires de propriétaires de données de biodiversité (par exemple via la mise en place de catalogues de métadonnées).
    • La numérisation et la publication de collections d’histoire naturelle et les informations sur la biodiversité issues de la littérature.
    • La mobilisation de données d’espèces/occurrences et de données issues de l’échantillonnage effectué par des réseaux d’observations et des systèmes de monitoring tels que les espèces exotiques envahissantes, les espèces en liste rouge ou les espèces endémiques.
    • La validation et la publication de listes taxonomiques régionales, nationales ou locales, d’espèces envahissantes ou menacées.
    • La préparation de « data papers » afin d’augmenter la réutilisation des données de biodiversité mobilisées.

3. Intégration de l’information sur la biodiversité dans la politique et les processus de prise de décisions

  • Mise en place d’enquêtes et d’ateliers pour mieux comprendre les besoins en matière de données de biodiversité pour des cas d’utilisations spécifiques.
  • Mise en place de groupes d’utilisateurs pour guider l’implémentation de projets sur des thèmes identifiés comme prioritaires : biodiversité agricole, biodiversité urbaine et zones protégées.
  • Direction d’ateliers et d’actions de promotion pour les données ouvertes, par exemple dans le cadre du rapportage national de la biodiversité.
  • Organisation d’ateliers sur les techniques d’analyse de données.
  • Application des données de biodiversité pour les processus de prise de décision.
  • Documentation des cas d’utilisation, et partage de ceux-ci avec les partenaires dans la région.

Recommandations générales pour la préparation de notes conceptuelles

  • Vérifiez que votre projet respecte les critères d’éligibilité et soit aligné avec les objectifs généraux du programme BID. Tenez compte des critères d’évaluations que le jury utilisera pour évaluer votre proposition.
  • Soyez concis. Fournissez des réponses aussi courtes que possible, et ajoutez des informations de fond uniquement si nécessaire, et en utilisant des liens vers des ressources externes plutôt qu’en rédigeant de longues explications.
  • Préparez vos propositions en anglais. Le jury utilisera l’anglais comme langue de travail, et les soumissions sont donc également demandées en anglais. Si vous avez des difficultés avec cette condition, veuillez contacter BID@gbif.org pour obtenir de l’aide dès que possible, et dans tous les cas avant le 20 octobre 2016.
  • Lisez la FAQ (questions fréquemment posées). Ce document sera mis à jour fréquemment durant la période de soumission des projets. Envoyez toute question additionnelle à BID@gbif.org.
  • Envoyez vos propositions dès que possible, pour éviter les problèmes. Soumettre votre projet au plus tôt vous laissera plus de temps pour résoudre d’éventuels problèmes avant la date limite de soumission. Cette date est une date butoir, et tout projet reçu tardivement ou de façon incomplète ne sera pas évalué par le jury.
Flag of the European Union

This programme is funded by the European Union.